Le point sur le recyclage du plastique

Des meubles aux textiles en passant par la fabrication des produits cosmétiques, la matière plastique est omniprésente dans nos vies. Même si nous nous ne la remarquons pas toujours ! En moyenne, nous sommes en contact chaque jour avec 200 produits différents composés de plastique et près de deux fois moins d’objets faits avec d’autres matières !

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le plastique s’est pas du tout fantastique pour l’environnement et pour la santé.

D’où vient le plastique ?

Au XIXe siècle, les matières plastiques sont encore fabriquées à base de polymères naturels tels que la cellulose ou encore la caséine de lait. Mais dès l’aube du XXe siècle, les plastiques de synthèse font leur arrivée.

La première et la seconde guerre mondiale entraînent un développement industriel important et le plastique commence à se démocratiser dans les usages. À partir de 1960 avec le développement de la société de consommation, le plastique investit déjà un grand panel des produits domestiques.

Aujourd’hui, il existe des dizaines de sortes de plastique : le polypropylène, le polyéthylène, le polystyrène, le plastique acrylique ou encore le polychlorure de vinyle plus connu sous l’acronyme PVC.

Le plastique, pour quels usages ?

On retrouve le plastique pour la fabrication de multiples objets : ustensiles de cuisine, électroménager, conditionnements alimentaires et emballages, fabrication de vêtements, matériaux de construction, shampooings, médicaments, meubles… la liste est énorme et pratiquement sans fin. Les phtalates donnent de beaucoup de souplesse à la matière plastique, mais réservent également de très mauvaises surprises chez le consommateur. En effet, ils ont des effets très nocifs sur le développement du nouveau-né, sur la fertilité et sont également à l’origine de nombreux cancers comme celui des ovaires du foie et des testicules. Sans parler aussi du tricloscan qui entraîne des perturbations endocriniennes.

Bien entendu, il n’y a pas que la santé humaine qui souffre du plastique : la nature également le déteste !

Peut-on recycler à 100% du plastique ?

À l’échelle de l’Europe, ce sont  environ 70 000 tonnes de plastique qui sont mis à la poubelle tous les jours. Et seulement 20 % sont destinés au recyclage ! Il est donc évident que de sérieux progrès restent à réaliser à ce sujet.

Mais le recyclage plastique pose de sérieux problèmes. D’ailleurs, aucun pays en Europe n’est en mesure d’avoir un taux de recyclage supérieur à 50 % pour cette matière.

En effet, la chaîne du recyclage suppose une collecte importante de la matière, un triage rigoureux et un traitement adapté afin de réutiliser à nouveau le plastique. Sans oublier également que tous les plastiques ne peuvent être recyclés de façon identique et une grande majorité d’entre eux ont un nombre limité de recyclage.

Dans ce contexte technique et logistique, le recyclage à 100 % du plastique ressemble à une chimère.

Les dégâts du plastique non recyclé

Vous le savez déjà les dégâts du plastique non recyclé sont immenses : pollution des océans, pollution de la nature, pollution sanitaire sur l’homme et l’animal…

Bien que le recyclage plastique représente une solution efficace pour limiter la fabrication de nouveaux matériaux, il s’avère difficile et certainement que le mieux est de manière générale de réduire ses déchets… même lorsque ceux-ci peuvent être recyclés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *